"Robert, c’est comme un grand souffle de vie. Quand il parlait, on sentait qu’entre chaque mot, un souffle magnifique soulevait ses paroles. Il prenait le temps d’expliquer les mots. Je me souviens de lui sur le chemin de Pont des Charrettes, un petit chemin de campagne pour lui rempli de dons de Dieu. Chaque branche, chaque feuille, chaque fleur inspirait ce souffle."

 

Marie,  le 8 février 2017.